Politique de protection des renseignements personnels

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

En savoir plus

Où souhaitez-vous
partager cette page ?

Menu
L’adresse URL a bien été copiée dans votre presse-papier.

/ La ville / Découvrir / Portrait de la ville

/ La ville / Découvrir / Portrait de la ville

Portrait de la ville

Planification stratégique

Fruit d’une démarche participative et de consultation des parties prenantes de la Ville, la planification stratégique 2023-2028 est un document de référence qui vise à placer L’Île-Perrot sur les rails d’un brillant avenir.

 Planification stratégique 2023-2028

Démographie et profil régional

Selon Statistique Canada (2021), la population de L'Île-Perrot au dernier recensement était de 11 638 habitants, sur une superficie de 5,5 km2.

L'Île-Perrot se situe dans la Municipalité régionale de comté (MRC) de Vaudreuil-Soulanges (consulter les statistiques). La ville fait également partie de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Histoire

1947 | Première division de l'île

En 1947, l'île Perrot se divise en quatre municipalités. La partie sud de l’île devint « Notre-Dame », et la partie nord « Île-Perrot Nord ». Puis, en 1949, le « Village de Pincourt » fut créé dans la partie la plus à l’ouest, et enfin « Terrasse-Vaudreuil » voit le jour en 1954 dans la partie nord de l’île.

1955 | Genèse de L'Île-Perrot

En 1955, Île-Perrot Nord demande son incorporation et devient « Ville de L’Île-Perrot ». Un petit bâtiment en blocs de ciment servait alors d’hôtel de ville, de garage municipal et de service de police. L’église Sainte-Rose-de-Lima fut construite en 1959, et la résidence des Sœurs Grises en 1962.

1962 | Aqueducs et égouts

En 1962, il devint important de mettre en place des infrastructures telles que l’aqueduc et les égouts, et la construction d’usines de filtration et d’épuration. La Ville acquiert un grand terrain où sera bâti en 1967 l’actuel hôtel de ville derrière lequel un grand espace est réservé à l’aménagement d’un parc municipal.

1978 | Divertir la communauté

Un service de loisirs fut instauré en 1978 afin de divertir les jeunes de notre ville, et le centre communautaire Paul-Émile-Lépine fut construit pour y desservir les locaux du Service des loisirs ainsi que la bibliothèque municipale (au sous-sol). C’est en 2003 que fut construite notre bibliothèque municipale actuelle.

Visitez le site de la Société d’histoire et de généalogie de l’Île-Perrot (SHGIP) pour en savoir plus sur l’histoire de la ville.

Maires de L'Île-Perrot
AnnéeMaire
1854 – 1860Joseph Daoust 
1860 – 1866Michel Montpetit
1866 – 1872 Jean-Baptiste Péladeau
1872 – 1876Arsène Lalonde
1876 – 1879Roger Dandurand
1879 – 1883 Eustache Péladeau
1883 – 1887Roger Dandurand
1887 – 1888 Michel Montpetit
1888 – 1889Roger Dandurand
1889 – 1890 Alphonse Daoust
1890 – 1894Jean-Baptiste Péladeau
1894 – 1901 Azilda Daoust
1901 – 1904Orphyr Legault
1904 – 1907Ovila Péladeau
1907 – 1907Alphonse Lalonde
1907 – 1911 Albert Lalonde
1911 – 1914Jean-Baptiste Péladeau
1914 – 1915Eddy Daoust
1915 – 1917Urgel Pilon
1917 – 1919Azilda Daoust
1919 – 1923Ludger Daoust
1923 – 1931Ludger Stocker
1931 – 1945Albert Lalonde
1945 – 1947Joseph Péladeau
1947 – 1951Wilfrid Arsenault
1951 – 1955J. Ludger Stocker
1955 – 1973Florian Bleau
1973 – 1977Marcel Rainville
1977 – 1981René Émard
1981 – 1989Pierre Bleau
1989 – 1989Michel Martin
1990 – 1993Claude Girouard
1993 – 1997François Grégoire
1997 – 2017Marc Roy
2017 – aujourd’huiPierre Séguin

En français je vis

Immanquablement touchante, En français je vis est une initiative de valorisation de la langue française de la Ville de L'Île-Perrot, réalisée dans le cadre de l’appel de projets « Fous du Français » lancé par l’Union des municipalités du Québec – UMQ. Celle-ci comprend :

  • Une série de quatre vidéos | Dans la classe de M.Gabriel : en 4 capsules, plongez au coeur de la classe de M. Gabriel au Centre de francisation L'Île-Perrot. 
  • Deux baladodiffusions | La parole aux jeunes : découvrez la place qu'occupe le français dans le quotidien des élèves de l’École secondaire du Chêne-Bleu et d'étudiants en francisation du Centre de formation professionnelle Paul-Gérin-Lajoie? 

Dans la classe de M.Gabriel

La parole aux jeunes